« Si t’es pas content, tu dégages » : à Nantes, les chauffeurs livreurs d’un sous-traitant d’Amazon dénoncent des « conditions de travail déplorables », « de l’esclavagisme moderne »

Salaires en retard, primes et heures supplémentaires supprimées, camions « poubelles », les chauffeurs livreurs d’un sous-traitant nantais d’Amazon ont refusé de prendre la route ce jeudi 23 juin. Ils dénoncent des conditions de travail déplorables et des violations à la législation. Selon les syndicats « la direction piétine allégrement le code du travail ». Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *