Procès du groupe Castel Viandes : la reconnaissance du rôle du lanceur d’alerte par le procureur de la République

Le procureur pointe « un comportement irresponsable » et requiert 100 000 € d’amende pour la société et douze mois de prison avec sursis et 15 000 € d’amende pour le PDG de Castel Viandes. Dans ses réquisitions, il salue le travail du lanceur d’alerte et que cela a été salutaire. Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *