Nantes: le quotidien des coursiers travailleurs du numérique, une nouvelle forme de précarité

Ils travaillent dans le virtuel mais leur précarité est bien réelle. Ces livreurs sont employés par de grandes sociétés comme Uber ou Deliveroo. Ils ont le statut de travailleur indépendant mais dans la pratique ils sont bel et bien dépendants de leur employeur qui ne s’assume pas comme tel.

Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *