Il y a 80 ans, l’exécution des « Cinquante Otages » : « Je m’excuse de la peine immense que je vais te causer, je vais mourir »

Le 22 octobre 1941, 48 des 50 otages choisis par le gouvernement de Vichy, sur ordre d'Hitler étaient fusillés à Paris, et en Loire-Atlantique à Nantes et Châteaubriant. Loin d'être anodin, cet événement a bouleversé l'avenir politique de la ville de Nantes, celui des mouvements résistants en France et des vies de famille et de descendants d'otages.

Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *