Nantes. Le CHU condamné en appel après le suicide d’une patiente à l’hôpital Saint-Jacques en 2014 (Ouest-France)

Jeudi 31 mars 2022
Les juges d’appel confirment le « défaut de surveillance » d’une adolescente qui s’était donné la mort, fin 2014, à l’hôpital Saint-Jacques de Nantes, deux jours après avoir dénoncé un viol dans le parc de l’établissement.

Lire l’article complet : en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *