Nantes. La travailleuse en Ehpad sous le coup d’une obligation de quitter le territoire (Ouest-France)

Vendredi 13 mai 2022
Déboutée de sa demande d’asile, Ange Yapo comptait sur un titre de séjour pour rester en France et continuer à travailler dans une maison de retraite de Nantes, où tout le monde salue l’énergie de l’Ivoirienne. La mauvaise nouvelle est tombée le 5 mai.

Lire l’article complet : en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *