Nantes : deux mois après sa tentative de meurtre, le journaliste azéri Mahammad Mirzali vit toujours sous les menaces

Deux mois après avoir été poignardé en plein jour à Nantes, quai de la Fosse, le blogueur Mahammad Mirzali opposant au régime d’Azebaïdjan vit toujours cloîtré chez lui, sous les menaces.  

Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *