Nantes. Ces accidents « légers » dont on ne parle pas ont parfois de lourdes conséquences (Ouest-France)

Jeudi 14 octobre 2021
Dans une dense agglomération comme Nantes, la presse écarte une grande partie des « petits » accidents quotidiens. Celui-ci a fait 10 lignes pour des blessures légères. Suscitant ce témoignage d’une maman d’un garçon de 5 ans, pour qui la fracture des cervicales n’a rien d’une banalité.

Lire l’article complet : en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *