Nantes. 18 ans de réclusion pour le féminicide (Ouest-France)

Samedi 25 janvier 2020
L’homme qui a étranglé et brûlé la femme qui l’aimait, à la suite d’une dispute sur fond de jalousie, a été déclaré pleinement responsable. La cour d’assises l’a condamné vendredi 24 janvier à 18 ans de réclusion criminelle.

Lire l’article complet : en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *