Incendiaire de Nantes : une véritable « course contre la montre » pour l’interpeller

Le soir de Noël puis quatre jours plus tard et encore le lendemain, mais il y en avait eu déjà début décembre. En tout, 23 départs de feux, tous volontaires, à Nantes et Saint-Sébastien-sur-Loire entre le 7 décembre et le 2 janvier. Un suspect a été arrêté mardi, il risque 10 ans de prison.

Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *