« Il faut éduquer les femmes à la non violence dès leur plus jeune âge », le collectif féministe nantais « Nous Toutes » en lutte permanente contre les agressions sexuelles et sexistes faites aux femmes

Parce que les violences faites aux femmes ne sont pas une fatalité, le collectif féministe nantais Nous Toutes organise ce jeudi 12 mai une session de formation pour libérer la parole et identifier les actes et les paroles répréhensibles. Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *