A Saint-Herblain près de Nantes, les migrants sont toujours dans le gymnase Jeanne Bernard

Le jugement enjoignait l’Etat à reloger les 603 migrants qui avaient trouvé refuge dans le gymnase Jeanne Bernard à Saint-Herblain dans l’agglomération nantaise. Une mesure qui devait être appliquée au plus tard pour le 31 décembre. Près de 400 sont toujours sur place.

Lire l’article complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *